20 to 5

Comme mes élèves le savent ainsi que mes amis informaticiens, je me suis converti il y a fort longtemps aux flux rss (pas de s en plus parce que ça ferait presque union soviétique, même au pluriel) et atoms (rien à voir avec les protons et les neutrons) sous l'influence de Régis (un jour, tu me remercieras de t'avoir fait sortir de l'anonymat). Ceux-ci (les flux, pour ceux qui ne suivent pas) sont attachés à quelques sites d'information, mais pour la plupart sont issus de blogs qui se séparent en catégories :

  • sécurité informatique,
  • news IT,
  • news,
  • potes,
  • bd (de loin la plus grosse catégorie),
  • libre,
  • droit,
  • divers.

L'ordre n'a pas d'importance, il est venu dans sa construction historique. Aujourd'hui, ce n'est pas vraiment de détail technique dont je souhaite parler, mais de la catégorie divers. Dans celle-ci, j'ai quelques sites de buzz, ma veille managériale et de communication, des revues de bouquins et quelques sites spécifiques. On peut entre autre citer le blog de Caféine, de lâm ou encore de Titiou Lecoq. C'est mon côté voyeur qui ressort et qui me rappelle, en quelque part, que j'ai sûrement une part humaine, derrière la rigueur et le sérieux caractérisé que l'on me connaît.

Sur ce blog, je ne parle pas de moi. Je parle un peu de technique, pas mal de droit, un peu de libre et de sécurité. Pour une fois, je vais enfreindre mes propres règles pour que vous puissiez partager un bonheur fugace. Il y a une vingtaine de jours, Titiou se moquait gentiment de la virginité culturelle d'une de ses fraîches amies dans un domaine bien précis. J'élude, le propos ne nous intéresse guère. Évidement, comme j'ai encore du temps à perdre, j'ai suivi le lien pour aller découvrir cette perle. Je tombe sur un blog jeune et dynamique d'une jeune nana, qui travaille dans la comm, qui tient un blog anonyme sur ses humeurs, ses envies, ses emmerdes. En six mois, l'auteur, que l'on nommera anonymement Julie F. (ne vous y fiez pas, c'est un pseudonyme) reçoit 1250 commentaires. Pendant ce temps-là, moi, je peux comptabiliser 536 commentaires en 60 mois (je mets à part l'ancien blog, il m'est impossible de faire les décomptes ayant à l'époque perdu toute la bdd). Premier indice, nous avons donc une personne charismatique. Ou pas (Ce post de bravoure à lui tout seul vaut de découvrir le blog de la demoiselle). Je ne reviendrai pas sur les trois gros avantages qu'elle a sur moi (c'est une femme, elle raconte sa vie, c'est une femme), on découvre un écrivain d'une intelligence sournoise qui fait fi des bonnes manières (où l'on se moque des gros, où l'on se moque des handicapés, où l'on se moque des analphabètes). Que les gens qui conchient Desproges passent leur chemin, je suis en territoire connu.

La lecture se mêle de littérature, de cinéma, de voyage, de culture et de petits quotidiens. Bridget Jones, adieu, j'ai trouvé bien mieux, je garde. Le tout englobé par un humour féroce, je suis fan.

Comme tout le monde, Julie F. a ses défauts et petits péchés mignons : elle est fan absolue d'Éric Zemmour, elle a regardé de manière assumée la nouvelle star (moi aussi, mais pas depuis que Lio est dans le jury, faut pas déconner non plus) et elle ne prête pas ses livres. Elle est folle des Louboutins. De plus, elle a un avis tranché et si ça vous va pas, c'est pareil, quelqu'un.

Mais pourquoi ce titre de post si tu voulais simplement faire l'éloge d'un site ? Ce n'est pas l'éloge d'un site, c'est celui d'une personne. Le titre fait assonance au temps que j'ai passé pour lire l'intégralité des billets qui m'avait échappé avant mon arrivée. Il m'a fallu quinze jours pour pouvoir me fondre pleinement. Je dois dire que je m'y sens comme un poisson dans l'eau, et ça, ça fait mal.

Please, visit : Il était une fois sur le web

ps : si un employé de la mairie d'Ajaccio venait à passer sur ce post, et que par hasard, il me fournissait une copie pdf du registre des naissances du 10 mai 1983, je saurai fournir quelques spécialités bretonnes en échange, sans qu'il n'y ait pour cela corruption de fonctionnaire, bien sûr. Pas besoin des affiliations, juste le registre minimum :-)

pps : Julie F., si tu passes par là, ce qui n'est pas censé arriver, sache que la question est bien plus complexe que le descriptif n'y parait. Mais mes habitués l'auront compris.

Commentaires

1. Le lundi, août 17 2009, 11:40 par Patrick.

C'est étrange : tu fais plein de commentaires sur *ce* blog... ;)

Décidément, "la chair est faible"... ;)

2. Le lundi, août 17 2009, 21:18 par jop

@Patrick. : Hein, quoi, comment, qu'ois-je ? (tu noteras que j'ai été regarder comment le conjuguer :)) M'enfin, ça semble pas aussi facile :-(

3. Le mardi, août 18 2009, 11:48 par Patrick.

Kècekejeviendeliresur*ce*blog : "les algorithmes à complexité quadratives" !!! En plus, avec un "s" à "quadratives" (sic), comme si l'adjectif s'appliquait à "algorithmes" !

Mais si un étudiant - ou même une étudiante - avait osé m'écrire cela dans une copie ou un rapport, c'était le conseil de guerre - pardon, de discipline - sur le champ ! ;)

4. Le mardi, août 18 2009, 18:24 par jop

Que veux-tu, rien ne se perd, tout se blogue ;)

5. Le mercredi, octobre 7 2009, 23:06 par Hub

"On peut entre autre citer le blog ... de lâm"

Tu sais qu'en lisant ça mon coeur a raté un battement ??? Tu es fier de toi ?!!